Notes des explorateurs/Sir Edmund Rockwell

De ARK: Survival Evolved Wiki
Aller à : navigation, rechercher


Tripwire Alarm Trap.png Cette page est faite pour être incluse dans d'autres pages en utilisant {{:Notes des explorateurs/Sir Edmund Rockwell}}.
Ne pas ajouter de sections entête ou autres éléments de mise en page.
Cette entête ne sera pas inclus.
Carbonemys.png Si vous arrivez directement sur cette page, vous pouvez trouvez les autres Notes des explorateurs sur la page Notes des explorateurs.


Sir Edmund Rockwell a écrit les Recettes pour des Consommables et des Croquettes mais il est plus connu pour avoir créé le Tonic d'amnésie totale. Il semble être un chimiste du 19ème siècle venant de Londres car ses notes sont écrites en anglais de style cursif.

Archives de The Island[modifier | modifier le wikicode]

Journal de Rockwell #1 (The Island)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Salutations chers lecteurs ! Si ces mots parviennent jusqu’à vos yeux, c’est que vous avez eu la chance de trouver le journal de Sir Edmund Rockwell, érudit prodigieux, galant gentil homme et explorateur extraordinaire.

Cela veut aussi dire qu’il est entièrement possible que j’aie rencontré une regrettable fin sur cette fascinante, mais extrêmement dangereuse île que j’appelle maison. Je suppose que vous pouvez aussi l’avoir volé ou que j’ai pu le perdre, dans ce cas s’il vous plait, pendez vous ou rendez-le-moi. J'approuverais votre choix quel qu'il soit.

Cordialement,
Sir Edmund Rockwell
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #2 (The Island)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Les étonnantes propriétés de la flore sur cette île ne cesseront jamais de me surprendre. Si je disais à mon collègue de Londres que je peux créer une concoction capable d’effacer les souvenirs de quelqu'un, il se moquerait de moi et ne m’inviterait plus jamais pour le thé. Il est pourtant bien là : mon tonic d'amnésie totale.

Comme d‘habitude, des chefs de tribus ont rampé jusqu'à la porte du Manoir Rockwell pour obtenir un échantillon. Quant à la recette ? J'ai reçu des offres des plus alléchantes ! Cela dit, la richesse ne m'intéresse pas. J’ai leur protection, de l'équipement pour mes recherches et tout le temps dont j'ai besoin. Que pourrais-je demander de plus ?
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #3 (The Island)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Ces négociations tribales me donnent des migraines à chaque fois. Les Pouces Noirs sont furieux que les Requins Peinturlurés aient coulé deux de leurs embarcations, mais les Requins Peinturlurés rétorquent que les embarcations étaient trop proches du Havre du Sud et qu'ils étaient parfaitement en droit de les couler, selon l'Accord des Îles du Sud. Évidemment, les deux côtés campent sur leurs positions.

Quelle plaie. Je suis à deux doigts de les amnésier et de retourner à mes études. Hélas, tel est le destin de l'entité neutre la plus respectée de l'île. Au moins les Requins Peinturlurés ont apporté du poisson frais. Je devrais peut-être me ranger de leur côté.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #4 (The Island)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Tout chimiste digne de ce nom connaît la valeur irremplaçable des tests. Jusqu’à ce qu’un tonic ait été rigoureusement testé, il est encore moins utile que de l’eau. Si seulement je pouvais persuader les habitants les moins intelligents de cette île de comprendre cela ! Les tests sur les mésopithèques sont très bien pour les premiers essais, mais ne remplaceront jamais les véritables sujets humains plus tard, pour les études plus poussées.

Par sujet, j’entends bien sûr, un participant qui serait préparé au risque de légers maux de tête, tout au plus de légères nausées pour le bien de la science. Les Crânes Rieurs ont, à un moment donné, offert des participants moins volontaires, mais j’ai décliné. Avec la difficulté que j’ai à trouver des volontaires ces jours-ci, je le regrette parfois.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #5 (The Island)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Les visites inopinées de Miss Walker sont toujours un plaisir inattendu. Après ce mal de tête avec les Requins et les Pouces Noirs, une discussion animée autour des anomalies de l'écosystème de l'Arche était précisément ce dont j'avais besoin. Dieu merci, j'ai enfin trouvé une collègue intelligente qui partage ma passion pour les sciences !

Cela me peine de penser que le charmant accent colonial de Miss Walker l'empêcherait de rejoindre les institutions et les sociétés les plus prestigieuses de mon pays. Une autre des merveilles de l'Arche, c'est une véritable méritocratie, comme aucune dans notre monde moderne. Si Miss Walker et moi-même pouvions trouver et cultiver plus d'esprits comme les nôtres, nous pourrions créer une véritable utopie scientifique.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #6 (The Island)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Cette expédition au Sommet du Ciel-Blanc a été splendide, à tous les niveaux. Le temps a été merveilleux, j'ai trouvé d'excellents échantillons floraux et les chasseurs locaux avaient plus de cornes de rhinocéros laineux que vous ne pouvez en compter.

J'ai même réussi à trouver des volontaires pour ma dernière expérience ! Il s'avère que c'était simplement une question de linguistique : ceux qui se méfient des potions expérimentales sont beaucoup plus réceptifs à la nourriture expérimentale. Une fois que ma pâte endothermique a été rebaptisée en curry réchauffant, les gens se sont empressés de le tester. Il a une valeur nutritive modérée, donc ce n'est techniquement pas une supercherie. C'est juste un langage favorable au nom du progrès, c'est tout à fait moral.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #7 (The Island)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Malheureusement, mes essais du curry réchauffant ne peuvent pas commencer immédiatement, car les volontaires ont un voyage beaucoup plus difficile jusqu'au Manoir Rockwell que moi. Après tout, je ne pouvais pas porter chacun d'entre eux sur Archimède. Oui, l’argentavis pourrait les agripper dans ses serres, mais j’ai toujours trouvé la pratique barbare. Le reste de l’Arche peut être en proie à la sauvagerie féodale, mais un gentil homme conserve toujours sa classe et sa dignité !

Quoi qu'il en soit, je dois demander à mes assistants de rénover les quartiers pour les invités. Naturellement, je n’aurais jamais laissé des inconnus dans le manoir, mais il n’y a aucune raison pour que leur séjour ne reflète pas mes normes civilisées.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #8 (The Island)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Avoir des sujets facilement disponibles a grandement aidé mes expériences, même si leur nombre a diminué au fil du temps. Non seulement j’ai été en mesure de réduire les effets secondaires des propriétés endothermiques de mon curry réchauffant, mais j’ai réussi à faire ressortir un avantage supplémentaire du mélange. Maintenant, il ralentit également le métabolisme du sujet, se qui leur permet de se passer de nourriture pendant un temps. Merveilleux ! Je n’avais même pas considéré cela comme une possibilité.

Avec tout ce que j’ai appris de ces expériences, je pense que je pourrais inverser les effets du curry et créer une concoction pour faciliter la survie dans une chaleur extrême ! Je dois trouver d'autres volontaires en toute hâte.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #9 (The Island)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png J’ai décidé de rechercher des volontaires pour ma prochaine expérience parmi les grandes tribus de l’île. Je pensais qu'ils seraient certainement prêts à aider après avoir patiemment modéré tant de leurs disputes frivoles. Quel idéaliste ! Au lieu de cela, ils ont encore une autre faveur à demander.

Apparemment, il y a une nouvelle tribu qui se comporte de façon plutôt agressive, et personne n'a pu négocier avec succès avec son chef. Alors, naturellement, ils se sont tournés vers moi. C’est plutôt gênant, mais je ne peux pas critiquer leur logique. Si Sir Edmund Rockwell ne peut pas raisonner avec cet homme Nerva, qui peut ?
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #10 (The Island)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png J’ai trouvé les rapports sur Mister Nerva plutôt exagérés, et en tant qu’anglais, on pourrait imaginer que je percevrais les qualités romaines de dirigeant avec un certain dédain. Pourtant, d’après mon expérience, j’ai trouvé Mister Nerva courtois, honnête et intellectuellement engageant.

En effet, après une longue conversation, j'ose dire que Mister Nerva a raison quand il s’agit de la politique de l’île. Comme les Romains ont créé Pax Romana, peut-être que cette Nouvelle Légion va créer Pax Arcam. Même si elle n'y arrive pas, je doute que cela puisse nuire à mes recherches, alors je ne vois aucune raison de d'interférer dans cette querelle particulière.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #11 (The Island)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Comment ces chefs tribaux peuvent-ils être aussi aveugles ? Oui, les membres de leurs tribus respectives qui se sont portés volontaires pour des expériences sur mon tartare de combat et mon steak de vision nocturne ont connu des périodes de sevrage prolongé, mais ne voient-ils pas que les avantages l'emportent sur les coûts ? J’ai créé des mélanges qui peuvent faire ressortir une force, une vitesse et une coordination surhumaine chez les hommes ordinaires et ils ne peuvent que se concentrer sur les aspects négatifs. Simple d'esprit, tous autant qu'ils sont !

Ils ont même interdit à leurs membres de participer à mes expériences maintenant. Ridicule ! Je ne les laisserai pas entraver les progrès de l’humanité. Ils peuvent ne pas comprendre l'importance de mon travail, mais mes assistants le peuvent sûrement.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #12 (The Island)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png J’ai décidé de prendre de brèves vacances hors de mon laboratoire. Eh bien, je dis que j’ai décidé de le faire, mais tout cela était l’idée d’Isabelle, mon assistante. Elle a remarqué que j’étais assez décontenancé dernièrement et a suggéré que je prenne un peu de temps avant de me précipiter dans ma prochaine expérience. Une jeune femme très observatrice cette Isabelle. Elle fait un peu défaut en tant que chimiste, mais elle comprend mes humeurs presque mieux que moi.

J’ose dire qu'une aventure à l’ancienne me fera du bien. Rien de tel que quelques loisirs rigoureux pour libérer l’esprit ! Peut-être je vais aller faire de la spéléologie. Oui, une idée splendide ! Je connais l’endroit parfait pour cela.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #13 (The Island)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Remarquable ! Tout à fait remarquable ! Quand j’ai choisi cette grotte éloignée au Nord comme site de mon spectaculaire séjour de spéléologie, je n’aurais jamais imaginé que je trouverais de telles merveilles à l'intérieur. Certes, je ne sais pas ce que cette merveille spécifique fait exactement, mais c’est fascinant à examiner. Je n'avais jamais rien vu de tel ! Je ne reconnais même pas les matériaux dont elle est composée, et elle pulse constamment avec une sorte d’énergie latente. Qu'est-ce que c'est ? Est-elle unique, où y a-t-il des artéfacts similaires ne demandant qu’à être découverts sous la surface de l’île ?

C'est vivifiant ! Isabelle avait raison, c’était exactement ce dont j’ai besoin. Je me sens de nouveau comme un jeune homme !
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #14 (The Island)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Eurêka ! Ma théorie était correcte. Le petit podium à la base de l'obélisque répond à la proximité de l’artéfact et vice versa. Honnêtement, je me sens idiot de ne pas avoir tenté cela plus tôt ! Les similitudes entre l'artéfact et les obélisques flottants au-dessus de l'île me semblent évidentes désormais. Ils ont clairement été créés à la même époque par une même culture, à la même époque.

Bizarrement, alors que l'artéfact et les obélisques sont en excellent état, il n'y a aucun autre signe de cette mystérieuse civilisation. Comment cela est-il possible ? Quel genre de peuple fou irait s'amuser à construire d'imposantes structures ainsi qu'à remplir de bibelots des caves sur une île éloignée avant de disparaître sans trace ? Je ne comprend pas, mais cela a attisé ma curiosité.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #15 (The Island)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Je pense que je suis allé aussi loin dans mes études de l'obélisque que ce que mon expertise archéologique me permet. Quel dommage, vraiment. Cela a été une petite distraction si joyeuse que je déteste la voir se terminer.

Ah, Rockwell, vieil imbécile. Tu as oublié les raisons de cette petite balade, la spéléologie ! N'as tu pas toi-même émis l'hypothèse qu'il pourrait y avoir d'autres artéfacts cachés ailleurs sur cette île ? Tu ne peux certainement pas abandonner avant d'avoir confirmé cela.

Non, certainement pas, et je ne peux pas espérer parcourir les cavernes de l'Arche tout seul. Peut-être que quelqu'un peut les explorer à ma place ? Mieux encore, peut être que quelqu'un les déjà explorées !
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #16 (The Island)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Après de nombreux jours de recherche sur l'île avec Archimède et de nombreuses conversations infructueuses avec les stupides indigènes qui semblent constituer la majeure partie de la population de cette île, j'ai enfin trouvé les spéléologues dont j'avais besoin ! Une tribu située au nord-ouest de l'île appelée la Confrérie du Fer a apparemment trouvé trois artéfacts et il est clair que ces reliques partagent une origine avec la mienne.

En échange de mon artéfact, la Confrérie a accepté de me signaler toute future découverte au cours de leurs recherches. Me voilà bien chanceux ! Je peux à présent retourner à mes études alchimiques avec une vigueur renouvelée pendant qu'ils rampent à travers les cavernes de l'île à ma place. Brillant !
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #17 (The Island)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png La première série d’essais pour ma nouvelle chaudrée de Lazarus s'est merveilleusement déroulée, mais j’ai eu du mal à maintenir mon enthousiasme. Après tout, je n'aurais jamais des résultats vraiment définitifs avec seulement des mésopithèques comme sujets. C’est assez frustrant.

Malgré tout, je vois maintenant qu'Isabelle avait raison. Faire participer mes assistants aux essais en demanderait trop pour eux, et ils sont trop précieux pour prendre ces risques. Si je ne trouve pas de sujets humains dans les tribus voisines, alors je devrai faire avec des essais sur les gorilles et les singes. Peut-être il est enfin temps de capturer quelques gigantopithèques...
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #18 (The Island)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Je l'admets, il y a des moments où il est utile de vivre parmi les simples d'esprit. Par exemple, j'étais capable d'échanger plusieurs gallons de ma chaudrée de Lazarus à un groupe de chasseur en échange d'un groupe entier de gigantopithèques apprivoisés, et ils ne m'ont jamais demandé si elle avait déjà été testée sur des humains.

Donc, je suppose que s'ils reviennent avec un autre lot de singes, je saurai alors que ma chaudrée de Lazarus ne provoque pas d'asphyxie, n'est-ce pas ? Ce n'est pas vraiment un essai scientifique concluant, mais je suppose que cela servira.

Malheureusement, ces primates primitifs ont donné une odeur âcre au Manoir Rockwell. Isabelle a dit qu'elle travaille sur une sorte de désodorisant, j'espère qu'elle se dépêchera.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #19 (The Island)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Je suis perplexe. Même avec un nombre accru de sujets de test, je ne retrouve plus la passion que j'avais pour mes recherches. Je pensais vraiment que mes récentes aventures m'auraient donné l'envie de continuer, mais je ne peux m'empêcher de perdre ma concentration. Tout ça me déconcerte.

Peut-être que l'aventure elle-même est le problème. En y réfléchissant, j'ai toujours hâte de discuter des obélisques et des artefacts que j'ai trouvés avec mes assistants, même quand je ne suis pas d'humeur pour les recherches. Il y a une certain attrait pour eux que je ne peux décrire, quelque chose qui pousse mes pensées vers eux, comme l'attraction d'une forte marée.

Mais ce pourrait simplement être une fantaisie passagère. Je dois me donner plus de temps.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #20 (The Island)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png J’ai été très heureux de revoir Miss Walker. Mes assistants sont intelligents, mais cette chère Helena est toujours la seule personne avec laquelle je me sens à l'aise de plonger dans mes théories plus profondes.

Cependant, je crains de l'avoir empêchée à placer un mot. Une fois que je suis parti à parler des obélisques, je n'arrive tout simplement pas contenir mon enthousiasme !

Ma parole, je suis vraiment devenu très amoureux du sujet, n'est-ce pas ? Alors c'est réglé ! Après cette prochaine série d’essais, j'irai vérifier les progrès de la Confrérie du Fer. Je peux peut-être convaincre Mlle Walker de se joindre à moi. Nous pourrions en faire une véritable expédition scientifique !
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #21 (The Island)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Les derniers essais de bouillon de connaissance sont terminés, et comme prévu, je suis déçu des résultats. Je pensais que les primates sur lesquels je l'ai testé montraient une plus grande aptitude à apprendre, je ne crois pas que l'un d'entre eux ait vraiment atteint un niveau d'intelligence supérieur.

Au diable ces créatures ! Mes assistants ont presque fini de préparer mes provisions pour ma prochaine expédition, et j’ai rédigé une lettre à envoyer à la Confrérie du Fer avant mon départ. Bientôt, je vais avoir oublié tout le...

Pardonnez l’interruption, il semble que j’ai un invité. Qu'est-ce que Mister Nerva fait ici ? Je vais bientôt le savoir.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #22 (The Island)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png J’ai toujours essayé de maintenir une stricte neutralité quand il s’agit de questions tribales, mais là encore, je n’ai jamais eu une offre aussi tentante de la part de quelqu'un d’aussi respectable que Mister Nerva. Non seulement il propose de me fournir des sujets de test, mais il a également exprimé un intérêt mutuel à enquêter sur les obélisques. Tout ce qu’il me demande c’est que je lui fournisse un « conseil fiable ».

Je ferais confiance à peu de tribus pour tenir de telles promesses, mais la Nouvelle Légion de Mister Nerva est peut-être la plus puissante tribu sur l’île. En effet, s’ils maintiennent leur trajectoire actuelle, ils pourraient être la seule tribu puissante de l’île.

Son offre mérite au moins d'être considérée.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #23 (The Island)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Après de longues délibérations, j'ai décidé d'accepter l'offre de Mister Nerva. Certes, la Nouvelle Légion n'est pas aimée par la plupart des autres tribus, mais Charlemagne était-il aimé de ses ennemis ? Si mes études doivent continuer, je dois être du bon côté de l'histoire.

Dans le cadre de notre accord, je devrai voyager avec Mister Nerva pendant un certain temps et attendre que la Nouvelle Légion se soit occupée de quelques petites questions de politique étrangère pour pouvoir étudier les obélisques. J'ai donc laissé le Manoir Rockwell entre les mains d'Isabelle. Elle en prendra grand soin, j'en suis sûr.

En avant vers de nouvelles contrées ! Excelsior !
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #24 (The Island)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Je l'admets, j'ai été prudent avec Mister Nerva quant à la vraie nature des obélisques. En tant que militaire, les obélisques lui seraient naturellement plus utiles si ils étaient une sorte d'arme, et je me suis assuré de faire allusion à cette possibilité de temps en temps.

Ce n'est pas comme si je mentais à mon hôte. Après tout, je n'ai aucune preuve que les obélisques pourraient être armés, tout comme je n'ai aucune preuve du contraire. Leur usage est totalement théorique à ce stade, mais si déformer ces théories peut convaincre Mister Nerva de se mettre en route vers les obélisques plus tôt, alors ainsi soit-il.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #25 (The Island)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png La Nouvelle Légion est enfin en marche et ce n'est pas trop tôt ! Mister Nerva dirige sa tribu exceptionnellement bien, mais leur camp est positivement spartiate. Je ne pense pas avoir vu un seul élément de décor ! Cela m'a certainement fait manquer le confort du Manoir Rockwell.

En tout cas, nous sommes apparemment à la poursuite d'une « Reine des Bêtes » barbare. Selon les hommes, elle se régale de la chair de ses ennemis aux côtés de son armée de monstres. Horrible ! Mister Nerva est convaincu qu’elle se dirige vers un obélisque, mais je ne vois aucune raison de s’inquiéter. Aucun païen ne peut espérer découvrir ses secrets, et certainement pas seul.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #26 (The Island)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Je suis absolument stupéfait ! Choqué ! Sidéré !

Pourquoi diable Miss Walker investiguait-elle au côté d'une femme aussi sauvage, et sans m'en aviser d'abord ? Avait-elle l'intention de découvrir leurs secrets derrière mon dos et de les garder pour elle ? Quel toupet ! Quelle audace ! Après l'avoir traité avec autant de respect et de courtoisie.

Malheureusement pour elle, Sir Edmund Rockwell à toujours une longueur d'avance sur ses rivaux. Grâce à mon partenariat à mon partenariat avec Mister Nerva, je vais pouvoir combiner les bribes de connaissances qu'elle a sur les obélisques avec mes propres découvertes, et elle n'en sera pas plus maline. Puisqu'elle est confinée dans une cage, je peux tout à fait garder ma présence cachée d'elle !
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #27 (The Island)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Avant d'arriver sur cette île, l'idée d'un dispositif transportant instantanément une personne d'un endroit à un autre m'aurait paru comme d’absolues balivernes. Et pourtant, c'est exactement ce que semblent faire ces étranges plates-formes sous les obélisques. Surprenant !

Oui, oui, il y avait un dragon de l'autre côté. Je suis sûr que Mister Nerva et ses hommes ont livré une bataille héroïque, mais découvrir une autre bête baveuse est trivial en comparaison. Imaginez ! On pourrait aller d'un bout à l'autre du globe en un clin d'oeil et je parie que les obélisques sont capables de bien d'autres merveilles !

Je dois en savoir plus, il le faut !
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #28 (The Island)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png J'en ai plus qu'assez de l'impatience de Mister Nerva. Je n'ai quasiment pas eu de temps pour étudier les obélisques avant que nous ne nous remettions en route pour cette grotte que Miss Walker a mentionnée.

Je me demande, pense-t-il qu'elle en connait plus que moi sur les obélisques ? Absurdité ! N'importe quel imbécile pourrait voir que je suis le scientifique supérieur. D'ailleurs, je suis son conseiller officiel alors qu'elle est sa prisonnière. Elle n'est même pas au courant de ma présence.

Néanmoins, je me sens obligé de prouver ma trempe de scientifique. Peu importe ce qu'il y a dans cette cave, je dois absolument être celui qui découvre son usage. Les mystères des obélisques sont à moi, pas à Miss Walker, ni même à Mister Nerva.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #29 (The Island)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png De toute ma vie, je n'ai jamais vu une vue si magnifique ! Mister Nerva peut bien déplorer la perte de ses hommes, je les sacrifierai mille fois pour être témoin d'une telle majesté !

Je n'ai jamais vu un ciel nocturne si beau, et ma parole, le métal exquis dont cet endroit est fait ! Cela me rappelle le matériau qui forme les obélisques, mais en quelque sorte plus... vivant. Les murs de cet endroit semblent emplis de puissance et de possibilité. Si je pouvais trouver une partie abîmée pour avoir un échantillon, je le ferais, mais tout ce complexe a été savamment entretenu.

Je dois trouver plus d'informations sur ce matériau. Peut-être qu'une de ces consoles aura quelque chose que je pourrais utiliser. Je ne suis pas familier avec la technologie, mais je suis persuadé qu'un scientifique de mon calibre pourrait en tirer quelque chose avec un peu de doigté instruit.
~ Sir Edmund Rockwell

Archives de Scorched Earth[modifier | modifier le wikicode]

Journal de Rockwell #1 (Scorched Earth)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Maudits soient ces troublants engins ! Malgré tous mes efforts, je ne comprends rien de rien aux consoles que j'ai trouvées dans ce sanctuaire étoilé.

Si seulement mon agité d'assistant à lunettes de longue date était encore là. Quel était son nom ? Gerald ? Gerarde ? Le genre qui aimait trafiquer les appareils que nous récupérions des mains des habitants les moins chanceux de l'île. Un gars bien. Les inscriptions qu'il a trouvé à l'intérieur de ces petites babioles ont été ma première vision du mot « ARK », autant que je me souvienne.

Quel dommage à propos de l'incident avec le Compsognathus. Si j'avais toujours ses services, peut-être que je ne serai jamais venu dans ce désert oublié de Dieu. Bon. Garde ton calme, Rockwell ! Fais de ton mieux.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #2 (Scorched Earth)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Très bien ! Maintenant que j'ai trouvé un coin d'ombre où je peux profiter d'un bref moment de répit contre la chaleur épouvantable de ce désert, il est grand temps de me fixer des objectifs pour cette expédition. Si je me promène sans but, je suis sûr de connaître le même sort que ce pauvre Gerald.

Tout d'abord, je dois trouver une tribu locale, si ce n'est pour d'autre raison que d'obtenir une monture décente et des vivres.

Puis, je dois simplement en savoir plus sur l'étrange métal qui tapissait les murs du sanctuaire. Même après une rapide étude, j'ai pu voir qu'il possède des propriétés extraordinaires. Mais où pourrais-je en trouver ?
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #3 (Scorched Earth)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Je dois dire, rien ne rappelle plus la propre moralité d'un homme qu'un désert de désolation. En jeune gaillard, j’aurais pu survivre seul dans ce désert pendant des années ! Une fois, j’ai repoussé un tigre du Bengale rien qu'avec une fiole vide et ma pipe préférée. Avec cette lance de fortune, les bêtes de cette terre n’auraient jamais une seconde de répit !

Pourtant, avec la vieillesse, je peux sentir ce maudit soleil saper ma force chaque minute que je passe sous son regard impitoyable. Chaque jour, je couvre moins de terrain que la veille.

Je dois trouver la civilisation bientôt, peu importe si elle est primitive. Sans les bons outils et fournitures, je crains que cette expédition soit incroyablement courte.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #4 (Scorched Earth)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Eurêka ! Enfin, j'ai trouvé des signes de vie humaine !

Cet après-midi, je suis tombé sur une série d'empreintes fraîches, certaines laissées par des humains et d'autres par ce que je pense être de grandes bêtes de somme. Je ne sais pas à qui elles appartiennent ni à quel point ces personnes sont civilisées, mais je ne peux pas non plus me permettre d'être trop exigeant sur mon choix de sauveurs.

Quels qu'ils soient, je dois les retrouver immédiatement. Une fois mes forces recouvrées, je vais m'empresser de suivre ces traces avec vigueur. Le récit du brillant et parfaitement soigné Sir Edmund Rockwell ne finira pas aujourd'hui !
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #5 (Scorched Earth)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Salut, ton nom est le Repos du Prophète !

Après un bon repas et un peu de temps à l'ombre, la forteresse de fortune n'a pas l'air aussi imposante que son nom laisse supposer. Néanmoins quand j'ai vu pour la première fois ses murs à travers les dunes, cela aurait pu tout aussi bien être l'El Dorado, j'étais si reconnaissant de la trouver.

Jusqu'ici, j'ai vu peu d'habitants, mais ils ont l'air hospitaliers. On m'a donné de la nourriture, un abri, et même un linge humide pour me nettoyer. Plutôt généreux de leur part, étant donné la rareté de l'eau sur ces terres.

Leurs vêtements sont une curiosité, cependant. Ces robes ont plus l'air cérémonielles que fonctionnelles.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #6 (Scorched Earth)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Il semble que le Repos du Prophète plus une enclave ou un monastère qu'un forteresse. Je suppose que ceci expliquerait le nom, n'est-ce pas ?

Oui aussi étrange que cela puisse paraître, les indigènes ont créé une religion primitive centrée autour des obélisques de l'Arche. Ils prient trois fois par jour, chaque fois face à un obélisque différent, et leurs robes portent un symbole unique, une étoile à trois branches de couleur rouge, vert et bleu. L'obélisque bleu semble recevoir une vénération particulière en raison de sa proximité.

Aussi ignorantes que puissent être leurs superstitions, elles sont loin de la religion la plus sauvage que j'ai rencontrée. D'ailleurs, le Repos du Prophète a besoin d'un docteur, et j'ai besoin de provisions.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #7 (Scorched Earth)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png J'ai découvert pourquoi le Repos du Prophète est si généreux en eau. Le puits au bord du complexe est construit directement au-dessus de ce que les gens du pays appellent une « veine d'eau », une source intarissable d'eau qui jaillit des profondeurs de la terre.

Son existence est un miracle mineur, enfin comparé à ce que j'ai vu des sanctuaires étoilés, mineur est le mot adéquat. Je suppose que cette Arche doit flotter parmi les étoiles, tout comme l'Île le faisait. Quelle pensée extraordinaire ! Je n'arrive pas à comprendre comment une telle chose est possible, mais ce métal remarquable doit en être la cause. J'en suis certain.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #8 (Scorched Earth)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png La plupart de mon travail en tant que docteur du monastère a été assez banal. De temps à autre un des gardes était blessé par la faune locale, mais je me retrouvais souvent à traiter des coups de soleil et des maladies communes. Du coup, j'avais du temps pour apprendre ce que les prêtres connaissent à propos des obélisques.

À vrai dire, ils sont incroyablement mal informés sur les piliers, au sens littéral, de leur foi. Ils ne sont pas au courant que les obélisques sont des dispositifs qui peuvent être activés, et cela va s'en dire qu'ils n'en ont jamais activé un eux-mêmes.

Cependant, ils ont montré une lueur de compréhension quand j'ai décrit les artéfacts que j'ai trouvés sur l'Île. Je devrais continuer à creuser.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #9 (Scorched Earth)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Incroyable. Ces idiots adorant des idoles ont-ils remplacé tout leur bon sens par une dévotion aveugle ? Des années de chaleur accablante ont-elles complètement embrouillé leur cerveau ?

On m'a finalement permis de voir le sanctuaire intérieur du monastère, et voilà, ils étaient là. Ces artefacts lumineux siégeaient sur un autel devant un troupeau de croyants primitifs, ils étaient tout comme ceux que j'avais trouvés dans les cavernes sous l'île. Pourtant, au lieu de les utiliser ou même de les étudier, ces imbéciles les prient !

La vraie valeur de ces artefacts est complètement perdue devant ces simples d'esprit. Des reliques sacrées, en effet !
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #10 (Scorched Earth)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Il a fallu du temps, mais j’ai enfin volé suffisamment de fournitures et d'outils pour survivre par moi-même. Les charger sur ces bêtes de somme ressemblant à des chameaux a été laborieux, mais le véritable problème était de s'enfuir avec les artéfacts.

Il y a toujours quelqu'un qui surveille le sanctuaire intérieur, alors j’ai étudié attentivement les relèves de la garde jusqu'à ce que j’identifie la boisson où verser mon sérum somnifère. Alors même j'ai agi avec hâte et ruse, car on ne découvrira sûrement mon cambriolage que lorsque les prêtres se réuniront pour leurs prières du matin.

Hélas, ils arriveront trop tard ! Sir Edmund Rockwell est toujours en avance sur ses adversaires, mais pas d'un simple pas. Non, je suis à des kilomètres et des kilomètres au-delà de leur portée !
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #11 (Scorched Earth)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Cela fait plusieurs jours que j'ai quitté le Repos du Prophète, et je n'ai vu aucun signe de poursuite. Je ne suis pas surpris. Ils ont probablement supposé que j'irai à l'obélisque bleu, car il était le plus proche. En partant pour l'obélisque vert à la place, j'ai déjà déjoué ces simples d'esprit fanatiques. Comme je l'ai dit, des kilomètres d'avance ! Des kilomètres !

Avec ces idiots écartés, je peux ralentir mon rythme et prendre le temps d'étudier correctement leurs soi-disant reliques sacrées. Je suis curieux de voir si les matériaux qui les composent possèdent des similarités avec le métal du sanctuaire étoilé.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #12 (Scorched Earth)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png L'obélisque réagit à la présence des artéfacts avec encore plus d'intensité que ce à quoi je m'attendais. Chaque obélisque sur l’Île nécessitait huit artéfacts pour générer ce type de réponse, et non trois. En d'autres termes, je n'aurai peut-être pas besoin de faire de spéléologie avant d'invoquer la terrifiante bête que cette Arche a en réserve pour moi.

Ah, la bête. Maintenant, cela pose une problème complètement différent. Même avec ma jeunesse et ma pipe préférée, je doute que je puisse tuer un monstre tel que ce dragon que Mister Nerva a combattu. Pas seul, de toute manière. Je vais devoir trouver un partenaire pour cette entreprise risquée, mais qui ?
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #13 (Scorched Earth)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Je suis retourné vers le nord dans l'espoir d'entrer en contact avec certains indigènes. C'est un risque, car je ne peux pas être sûr de combien de ces sauvages empotés sont sous l'emprise de ce culte ridicule envers les obélisques, mais c'est aussi la seule région que je sache occupée.

Je n'ai pas grand chose à offrir en échange d'une alliance, mais je suis sûr que je peux négocier une alliance avec au moins une des tribus de cette Arche. J'étais au centre des disputes diplomatiques de l'Île pendant des années, après tout. Je suis un négociateur et un baratineur chevronné ! Je peux sûrement persuader ces habitants primitifs du désert à conclure un partenariat.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #14 (Scorched Earth)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Quelle terrible infortune ! Mon sens aigu de l'orientation m'a finalement conduit à une colonie locale, mais à ce qu'il apparaissait, je n'étais pas le premier à la visiter ce jour-là. Cet honneur revenait au clan du Phoenix Flamboyant, une bande de pillards qui étaient en train de voler les réserves et de réduire en l'esclavage les derniers survivants quand je suis arrivé.

Évidemment, les voyous me sont tombés dessus et m'ont dépouillé de mes objets de valeurs dans les minutes qui suivirent mon arrivée. Rustres ! J'ai réussi à garder mon journal, mais rien d'autre. Ça ne se passera pas comme ça !

Après tout, je cherchais une tribu douée dans l'art de la violence. Peut-être que je peux tourner cela à mon avantage.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #15 (Scorched Earth)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Maudit soit ces satanés brutes ! Malgré une litanie de demandes polies et courtoises, ils refusent de me laisser parlementer avec leur chef. Il est certain que tout chef n'est pas aussi stupide que ces barbares. Je suis certain que nous pourrions arriver à une sorte de…

Et tout ce bruit ! Impossible de se concentrer avec tout ces gémissements insupportables ! La plupart des prisonniers se plaignent de blessures et le reste d'entre eux sont juste hystériques.

Très bien. Peut-être que si je m'occupe des blessés, cela réduira cette cacophonie gênante.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #16 (Scorched Earth)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Enfin, je peux m'entendre penser ! Les gardes m'ont déplacé dans une cellule privée, et même s'ils n'ont pas divulgué la raison de mon transfert, je les soupçonne d'avoir remarqué mes compétences en médecine. Je les ai surpris en train de regarder dans ma direction à plusieurs reprises pendant que je travaillais.

Il me semble que les médecins sont fort demandés par ici. Ce n'est probablement pas si surprenant que ça. L'Île n'était pas vraiment différente. Peu importe. Alors que mes compétences dans le domaine de la médecine correspondent davantage à celles d'un médecin de terrain qu'à celles d'un vrai médecin, je continuerai à jouer ce rôle tant que cela me servira.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #17 (Scorched Earth)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Après des jours de voyage, nous sommes finalement arrivés au campement du Phoenix Flamboyant, et pendant que mes anciens compagnon de cellule ont été traînés dans des enclos d'esclave, je me suis retrouvé devant le chef du clan.

J'avais entendu les récits narrant la gloire des empires Tatars, bien que je n'avais jamais traversé leurs terres. Timur a tout l'air d'être de la même trempe que les légendaires Khans. Il était à la fois impérieux et informel à la fois, m'interrogeant avec impatience depuis un trône fait de peau et d'os.

Naturellement, il a été impressionné par mon esprit et mes manière courtoises. Certes, il ne l'a pas dit à haute voix, mais j'ai été escorté dans une petite chambre privée au lieu d'une cellule, ce qui est une preuve de considération de sa part.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #18 (Scorched Earth)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Je réfléchissais à pourquoi Timur nécessitait les services d'un docteur. Il semblait en parfaite santé et depuis mon arrivée, je n'avais vu aucun patient. Eh bien, plus besoin de réfléchir !

Timur a une femme, et elle porte son enfant.

Je suppose que même les pillards assoiffés de sang peuvent tomber amoureux, ou au moins désirer une famille. Toute l'affaire serait plutôt pittoresque si je ne m'attendais pas à prendre soin de la femme et à faire naître l'enfant. Si l'enfant ou la mère meurent au cours de l'accouchement, je crains de les suivre peu après.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #19 (Scorched Earth)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Nasrin est très différente de son mari. C'est une petite fleur timide, ou plutôt, elle le serait si elle n’était pas enceinte de plusieurs mois.

Je suis encore indécis quant à savoir si mon arrivée est impeccable ou malheureuse. Timur n'aura pas besoin d'un docteur dans quelques semaine, mais j’ai été plongé dans un scénario peu familier avec peu de temps pour me préparer.

Malgré ma situation désagréable, toute cette affaire est plutôt intrigante. Je n'ai jamais envisagé la possibilité que de nouvelles générations naissent sur l'Arche, mais c'était évidemment inévitable. Comme tout animal commun, les humains ont l’envie de procréer. Sinon, comment l’espèce pourrait-elle persister ?
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #20 (Scorched Earth)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Rockwell, vieille branche, tu l'as encore fait ! La mère et l'enfant se portent bien, Timur est un père fier, et ta tête est toujours attachée à tes épaules. J'étais même un invité d'honneur au festin de célébration de Timur ! Je ne peux pas dire que j'ai aimé le sport sanglant qui sert d'animation au Phoenix Flamboyant, mais la nourriture était délicieuse.

J'étais également sûr de saisir la bonne volonté momentanée de Timur en sussurant à ses oreilles des mots sur les obélisques, les artéfacts et la puissance indicible qu'ils accordent aux hommes mortels. Cela peut prendre du temps pour que ces pensées se tranforment en des actions, mais avec un soin constant, je peux le convertir en mon général involontaire.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #21 (Scorched Earth)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Les talents d'orateur de Sir Edmund Rockwell ont encore frappé. Après avoir passé trop de temps à regarder le Phoenix Flamboyant réduire en esclavage et décimer des caravanes et des villages, j'ai convaincu Timur de tester sa puissance contre le gardien de l'obélisque.

Je l'admets, je suis quelque peu anxieux. Timur n'est pas le commandant que Mister Nerva était , et s'il périt, je périrai avec lui. De toute façon je n'ai que peu d'autres choix, et le jeu en vaut la chandelle. Les obélisques, le sanctuaire étoilé et ce précieux minerai constitueront le fondement de mon héritage en tant que scientifique, gentil homme et explorateur. J'en suis sûr.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #22 (Scorched Earth)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Je l'ai trouvé ! Je l'ai vraiment trouvé ! Des échantillons bruts et non contaminés du même mystérieux minerai qu'au sanctuaire !

Cette redoutable bête devait le protéger. Remerciez les cieux pour Timur et sa féroce folie ! Lorsqu'il a sauté du dos de sa wyverne, j'ai pensé qu'il était condamné, mais le fou a effectivement réussi à saisir les cornes du monstre et à transformer ses yeux en un désordre sanglant. Je n'ai jamais vu une barbarie si brutalement efficace.

Beaucoup de son groupe n'ont pas survécu à la rencontre bien sûr, mais c'était à prévoir. Le progrès exige des sacrifices, et que ces brutes le sachent ou non, leurs morts ont permis à l'humanité de faire un bond vers le futur.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #23 (Scorched Earth)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Ce minerai est tout simplement extraordinaire ! Il est chaud au toucher, cela même lors des froides nuits du désert, et il dégage des impulsions comme s'il avait son propre battement de coeur. Il est à la fois léger et plus robuste que n'importe quel matériau que j'ai rencontré. Les possibilités d'utilisation d'une telle substance...

Je vais devoir lui trouver un nom à un moment donné. Qu'est-ce qui ferait l'affaire ? Rockwellium ? Edmundium ?

Un dilemme pour une autre fois. Pour l'instant, j'ai des affaires plus urgentes à régler. Timur et ses sauvages Phoenix Flamboyants ont joué leur rôle et je ne peux pas rester sous leur garde. Il est temps que le grand chef guerrier reçoive sa juste récompense.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #24 (Scorched Earth)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Hélas, pauvre Timour. Il était si concentré sur la célébration de sa victoire sur un ennemi, qu'il n'a jamais vu sa plus grande menace. Maintenant, il se trouve sous la tête coupée de la bête qu'il a vaincue, les yeux exorbités et le sang s'écoulant de sa bouche ouverte.

Du moins, c'est ainsi que je l'imagine. Je ne suis pas resté pour admirer mon ouvrage. Dès que les premiers guerriers des Phoenix Flamboyants ont succombé à leur festin empoisonné, je me suis enfui dans la nuit, de l'Edmundium et des artéfacts à foison.

Bien fait pour eux ! Ils ne m'ont jamais traité avec la convenance qu'un gentilhomme et qu'un érudit de mon calibre méritent. Ce désert est bien mieux sans eux.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #25 (Scorched Earth)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Comme je devais me hâter à m'enfuir du camp du Phoenix Flamboyant, je n'ai pas pris le temps de vérifier mes vivres. Il semblerait que je doive me mettre à chasser.

Qu'importe ! Je ne suis peut-être plus aussi agile que lorsque j'ai abattu un rhinocéros dans les plaines du Serengeti mais avec tout l'arsenal que j'ai pu emporter, j'y arriverai certainement. J'avais prévu d'échanger ces armes contre des informations dès que je rencontrerai une tribu paisible, mais je peux utiliser quelques munitions.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #26 (Scorched Earth)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Malgré mon peu de matériel, j'ai réussi à faire quelques tests préliminaires sur l'Edmundium. D'après mes observations, il ne peut être fondu dans une forge classique, ce qui rend sa transformation en lingot quasi impossible. Je soupçonne qu'il a des liens métalliques extrêmement forts et donc un point du fusion bien plus élevé que la plupart des métaux conventionnels.

J'ai besoin d'un équipement convenable pour effectuer des analyses plus poussées. Ne faisons pas trop de zèle cela dit, je n'ai qu'un nombres d'échantillons limités et...

Zut ! Je devrai réfléchir à cela plus tard. Une tempête de sable se prépare et je n'ai aucun désir de m'y laisser prendre.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #27 (Scorched Earth)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Satané temps ! Non seulement cette tempête de sable m'a séparé de ma monture, mais quand le temps s'est dégagé, j'ai été assailli par cette traîtresse de Miss Walker elle-même ! Oh elle a mis les manières, racontant toutes sortes d'absurdités à quelle point elle était enchantée de me voir. Foutaises ! Je vois à travers sa ruse.

Je suis certain qu'elle en a après mon Edmundium. La seule raison pour qu'elle ne l'ait pas simplement pillé de mon cadavre est qu'elle nécessite mon intellect supérieur pour le comprenne. Nous pouvons être deux à jouer ce jeu, Miss Walker ! Je peux prendre le rôle du vieux scientifique aimable pour un temps, mais je ne serai pas trahi de nouveau !
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #28 (Scorched Earth)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Je suis heureux d'avoir caché ma présence à Miss Walker après sa capture sur l'île. Elle pense clairement que je n'ai pas eu vent de sa trahison. En prenant fort avantage de ce fait, j'ai réussi à tromper le trompeur !

Quant à la vieille bique avec laquelle elle voyage, c'est une autre histoire. Je la surprends souvent à épier dans ma direction, les yeux perçants et méfiants. Si je pouvais, je règlerais ça de la même façon qu'avec Timur, mais je crains qu'elle ne soit trop attentive. Pour le moment, je dois maintenir ma tromperie du mieux que je peux.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #29 (Scorched Earth)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png J'ai peut-être donné trop de crédit à Miss Walker. Bien que je lui ai permis d'apercevoir négligemment mes échantillons de minerai Edmundium, elle était plus intéressée par l'artefact que je possédais.

J'aurais dû m'en rendre compte plus tôt. La spécialité de Miss Walker est la biologie. Elle ne reconnaîtrait pas les propriétés uniques de l'Edmundium même si ces dernières lui sautaient aux yeux !

Ce fait a atténué certaines de mes tensions. Même si Miss Walker cherche à profiter de mon génie, elle se concentre sur les mauvaises découvertes. Tant que je ferai preuve de prudence dans mes études de l'Edmundium, je garderai une grande avance sur elle.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #30 (Scorched Earth)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Je ne peux attendre pour me débarrasser de cette femme menaçante, celle que l'on appelle Wali Al Aswad. J'imagine que ce sentiment est mutuel. Elle n'a pas été fort peinée de nous voir à l'entrée de l'Arche pour le sanctuaire étoilé.

Les choses seront beaucoup plus faciles une fois que Miss Walker et moi serons débarrassés de la sorcière du désert. Miss Walker n'est pas consciente des merveilles de l'Edmundium et de mes connaissances sur ses intrigues sournoises d'autrefois sur l'Île.

Elle peut continuer à jouer avec des bibelots et des reliques. Je pourrais même l'assister s'il me venait l'envie. Pendant ce temps, je vais découvrir les secrets du plus extraordinaire élément de l'univers juste sous son nez !
~ Sir Edmund Rockwell

Archives de Aberration[modifier | modifier le wikicode]

Journal de Rockwell #1 (Aberration)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Je crains que même avec l'aide involontaire de Miss Walker, je ne puisse toujours pas contrôler entièrement les machines de ce sanctuaire étoilé. Je crois qu'ils nous ont envoyés sur la bonne Arche, mais je n'ai pas été capable de contrôler précisément où nous sommes arrivés. Hélas, cela signifie que le lieu que j'ai vu depuis le sanctuaire m'est hors d'atteinte pour le moment, avec cette quantité d'Edmundium fondu que j'ai vue.

Naturellement, je ne peux confirmer que cette substance fondue est bien de l'Edmundium jusqu'à ce que je l'inspecte de mes yeux, mais c'en est forcement ! Cela ressemble exactement à mes échantillons lorsque j'ai essayé de les faire fondre.

Imaginez ! Une caverne entière de l'élément le plus puissant connu par l'Homme ! Que de merveilles pourraient-je créer avec...
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #2 (Aberration)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Alors que l'Edmundium fondu reste hors d'atteinte, cette forêt souterraine se révèle très éclairée et éclairante.

Beaucoup des espèces de cette caverne sont bioluminescentes, donc par curiosité, j'ai disséqué plusieurs des insectes lumineux qui sont communs ici. Après une étude plus approfondie, j'en ai conclu que le liquide luminescent qui se trouve dans leur postérieur porte quelque chose qui s'apparente à une charge bioélectrique. Cependant, je n'arrive pas à déterminer comment elle est produite, et sans rien pour la stocker, cette charge disparaît rapidement.

Curieux, c'est curieux en effet ! Qu'est-ce qui pourrait être la cause de ceci ? Sans la lumière du soleil pour fournir de l'énergie à la forêt, peut-être que cette charge provient du sol ?
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #3 (Aberration)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Oui, bien sûr que oui ! L'Edmundium en est la cause ! S'il y a bien des bassins d'Edmundium fondu quelque part dans ces cavernes alors des minerais d'Edmundium se seraient formés peu à peu sur le sol, permettant à ses propriétés d'affecter la faune et la flore proche.

Même si ce n'est pas la source directe de l'énergie trouvée dans les formes de vie bioluminescente de la forêt, il a incité ces espèces à évoluer sur plusieurs générations, menant au développement d'une charge interne.

Que c'est vivifiant ! Je pourrais me tenir au milieu d'un écosystème entier qui a absorbé les effets de l'Edmundium sur plusieurs générations et tous ces secrets seront miens. Magnifique !
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #4 (Aberration)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Je dois l'admettre, je suis heureux d'avoir contraint Miss Walker de m'accompagner. Son esprit scientifique est bien en dessous du mien, mais elle sait utiliser un fusil avec assez de précision. Je suppose que ce n'est pas surprenant. Elle est issue des colonies après tout, et elle n'a jamais été très distinguée. Je n'avais pas remarqué non plus les paroles vulgaires qu'elle a proférées. Affreux !

Toutefois, malgré ses tromperies passées et sa grossièreté peu raffinée, je dois tolérer sa présence pour le moment. Les prédateurs ne doivent pas être pris à la légère ici. Bien sûr, dans ma jeunesse, j'aurais pu les battre. Je coincerais simplement leurs ailes derrière leurs dos et les amènerais à terre. Oui, je leur donnerais une correction vraiment minutieuse !

Ah, si j'étais encore jeune...
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #5 (Aberration)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Je peux tolérer Miss Walker pour l'instant, mais je ne peux pas supporter cette barbare !

Je ne comprends pas comment elle a pu vivre, encore moins comment elle s'est retrouvée ici ! Un esprit primitif comme le sien n'a pu faire fonctionner les engins dans le sanctuaire étoilé. Pourtant elle se tient là, et pire que tout, elle porte une armure d'Edmundium ! La chose que je cherche a déjà été revendiquée par cette grossière garce brandissant une épée !

C'est scandaleux ! Un tel produit de la science ne devrait pas être souillé de ces mains tâchées de sang. Non, Rockwell. Tu dois te calmer. Si elle ressent de l'hostilité, elle va sûrement te tuer sur place.

Oui, pour l'instant je dois attendre mon heure et apprendre tout ce que je peux. Quiconque ait construit cette amure, je dois le trouver.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #6 (Aberration)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Étonnant ! Cette remarquable armure n'était que la partie émergée de l'iceberg. La femme barbare nous a escortés au foyer de ses nouveaux maîtres, je peux à peine faire un pas sans voir une nouvelle merveille de technologie, qui s'appuie sur le pouvoir de l'Edmundium.

La manière désinvolte avec laquelle ils utilisent et se réfèrent à ces merveilles me porte à croire que, même s'ils sont familiers avec ce métal, ils peuvent ne pas saisir la dimension de son potentiel.

Oui, Rockwell, cela valait bien la peine de tolérer Miss Walker et son compagnon sauvage. Je dois apprendre ce que ces prétendus « hommes du futur » savent, et j'irai encore plus loin.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #7 (Aberration)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Le village possède une grande réserve d'Edmundium, bien plus que mes dérisoires échantillons. Avec une telle quantité, je peux presque l'entendre chanter alors que je l'étudie. Il vibre d'énergie à un rythme envoûtant qu'il en devient difficile d'ôter mes yeux de lui.

Les villageois l'appellent « Élément. » Non-sens ! Tout est un élément. Ont-ils simplement oublié de lui donner un nom ?

J'ai aussi appris ce qu'ils savent de la « Charge » qui est commune en ce lieu, dont j'avais pris note plus tôt. Leurs propres études confirment mes soupçons, il s'agit de la conséquence de l'Edmundium qui imprègne ses cavernes. Cela vaut la peine d'être approfondi.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #8 (Aberration)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Obtenir des informations détaillées de ces villageois est comme de faire couler du sang à partir de la pierre ! La femme rousse, Diana, a été assez agréable en répondant à mes questions, mais elle n'est pas une scientifique. Sa naïveté le rend tout à fait évident.

Je dois simplement convaincre ces hommes du futur de me mettre dans une de leurs équipes de recherche. C'est là que je vais vraiment avancer. Malheureusement, ils semblent plutôt sceptiques quant à mes prouesses scientifiques.

Bah ! Ridicule ! Je me fiche de l'année d'où ils viennent, je suis Sir Edmund Rockwell ! Un esprit comme le mien n'apparaît qu'une fois par millénaire. Ce devrait être un honneur pour eux de m'avoir dans leurs rangs.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #9 (Aberration)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Le culot de ces gens ! Je n'ai jamais vu une telle arrogance et un manque de respect envers un digne collègue !

J'ai finalement convaincu Diana de me laisser participer aux recherches et aux expériences du village, et j'ai été traité comme un ignorant. Ces soi-disant scientifiques osent me prendre de haut ? Ils osent me sous-estimer ? Des imbéciles, tous autant qu'ils sont !

Eh bien, j'ose dire que je n'ai pas besoin d'eux. Maintenant que j'ai accès à leurs installations et à leurs fournitures, je peux très bien faire mes recherches sur la Charge et l'Edmundium sans leur aide. Bientôt, mes connaissances dépasseront les leurs, alors nous verrons qui est primitif.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #10 (Aberration)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Tout ça me déconcerte ! Pourquoi progresse-je si lentement ? Ces scientifiques ne sont pas plus intelligents que moi, mais ils font des progrès continus, tandis que mon propre travail de recherche piétine.

C'est juste une question d'expérience, ce n'est rien d'autre. Ils sont plus familiers avec leurs outils et ils ont plus d'informations à leur disposition. Si j'avais été à leur place, j'aurais fini leur ridicule projet il y a des mois !

Je dois travailler plus intensément pour combler mon handicap. Je vais manger et dormir dans le laboratoire, et ne me permettre aucune distraction, pas jusqu'à ce que ces soi-disant pairs aient appris à respecter le nom de Sir Edmund Rockwell.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #11 (Aberration)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Succès, enfin ! J'ai finalement réussi à convertir cette « Charge » en électricité. Ensuite, je l'ai utilisée pour créer non seulement une batterie, mais aussi une lanterne. C'était très simple, vraiment. C'est désolant que ces supposés scientifiques n'y soient pas encore arrivés.

À en juger leur surprise quand je leur ai montré ma nouvelle invention, ma supposition était correcte : ils ont à peine exploité le potentiel de cette Charge et de l'Edmundium. Je vais très vite surpasser leur compréhension des deux sujets.

S'ils attendent de moi que je partage le fruit de mes recherches avec eux, ils se trompent lourdement. Ceux qui doutent du génie de Sir Edmund Rockwell ne récolteront jamais ses récompenses !
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #12 (Aberration)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png J'ai enfin convaincu Diana de me montrer ce grand projet sur lequel ces scientifiques empotés travaillent si durement. Je ne suis guère impressionné. Si je devais deviner, je dirais que ce projet de portail est tout juste une singerie des plateformes de transport présentes à la base de chaque obélisque, et grossièrement en plus.

Tout le monde est très excité à ce sujet, quelle faiblesse d'esprit ! Pourquoi ont-ils tellement hâte de quitter ce lieu, où l'impossible est à portée de main ? Ils parlent de « s'échapper » comme si c'était une sorte de prison, alors qu'en réalité, c'est un pays plein de promesses et de possibilité.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #13 (Aberration)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Dieu merci, cette femme Diana est si agréable. Elle semble me voir comme sa responsabilité personnelle, et en conséquence, elle a plutôt bien desservi mes lubies. Tout ce que je dois faire est de prendre l'apparence d'un gentil et curieux vieil homme et je peux alors la convaincre de répondre à tous mes besoins.

Je l'ai presque convaincue de m'accompagner dans les cavernes inférieures, où on dit qu'il coule de l'Edmundium fondu en abondance. Ces grottes ont été la raison pour laquelle je suis venu ici, et je suis certain qu'une excursion dans leurs profondeurs conduirait à une connaissance inestimable. Je dois seulement continuer et la pousser un peu plus...
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #14 (Aberration)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Une fois que j'aurai amélioré mon prototype de Lanterne de Charge pour être beaucoup plus portable et efficace, le conseil du village ne pourra plus ignorer mes demandes. J'accompagnerai rapidement une expédition dans les cavernes inférieures !

Enfin, je vais être en mesure d'observer de l'Edmundium à son état le plus brut et naturel ! Merveilleux ! J'ai du mal à contenir mon excitation, bien que je doive faire un effort pour.

La femme barbare m'a regardé de travers pendant des jours. Je suppose que si elle le pouvait, elle surveillerait chacun de mes mouvements, et probablement interdirait à Diana de me parler. Heureusement, Miss Walker l'a distraite avec des banalités, mais je dois être prudent. Cette sauvage peut devenir violente sur un coup de tête, et je ne dois pas la provoquer.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #15 (Aberration)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Heureusement, il semble que j'obtienne un sursis de tous ces regards noirs que j'ai reçu. Miss Walker a pris son barbare de compagnie avec elle pour cette commission idiote d'aller à l'obélisque. Je dis bon débarras !

Je n'ai pas pris la peine d'apprendre tous les détails de la mission de Miss Walker, mais il me semble clair maintenant que les obélisques sont une diversion. C'est l'Edmundium qui est important, donc si elle et son violent petit laquais veulent jouer les explorateurs, ainsi soit-il.

En attendant, je vais voyager dans le coeur de ces cavernes pour réaliser de la vraie science, et faire de réels progrès. Excelsior !
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #16 (Aberration)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Je ne peux pas dire que j'aime porter cet encombrant et inélégant costume, mais Diana prétend que sa protection est nécessaire si nous voulons nous aventurer dans les cavernes d'Edmundium, donc je devrais l'endurer du mieux que je le peux. Je suppose que cela signifie que je dois trouver un moyen de penser sans caresser ma barbe...

Peu importe, je suis heureux d'être sorti. Les autres scientifiques qui m'accompagnent sont plutôt nerveux au sujet de l'ensemble de l'aventure, citant les attaques de monstre qui ont frappé les précédentes expéditions.

Couards, tous autant qu'ils sont ! La science est pleine de risques, et ce n'en est qu'un plus, un qui prouvera qu'à la fin cela valait la peine.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #17 (Aberration)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png J'ai parcouru le monde et ai créé d'innombrables merveilles scientifiques, mais je n'avais jamais vu un spectacle aussi beau. Dans sa forme la plus brute, la chanson de l'Edmundium est encore plus enchanteresse. Si j'avais le temps, je pourrais le contempler pendant des jours.

Malheureusement, je dois faire vite, avant que les autres ne réalisent ce que je sais déjà, qu'avec l'Edmundium, il y a le potentiel d'une nouvelle ère pour l'humanité. Je le vois, je le sens ! Je dois être le seul à en découvrir les secrets. Nos destins sont intimement liés, ce majestueux métal et moi.

Plus de données, Rockwell ! Tu as besoin de plus de données ! Tu es si proche !
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #18 (Aberration)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Je l'ai fait ! Ils ne pensaient pas que je puisse le contenir, mais encore une fois, j'ai prouvé qu'ils sont une bande d'imbéciles. Enfin, j'ai obtenu des échantillons d'Edmundium fondu dans sa forme brute non diluée !

Je dois être judicieux. Je ne peux créer que deux capsules de confinement pour la collecte d'échantillons, et je n'arriverai peut-être pas à convaincre le conseil de me permettre de revenir à ces cavernes pour recueillir un deuxième lot. Il faudra que cela fasse l'affaire.

Peu importe. J'ai déjà fait des miracles avec de l'équipement primitif et des assistants lents d'esprit pendant des années. Toute taille d'échantillon est suffisante pour Sir Edmund Rockwell !
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #19 (Aberration)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Maintenant que je suis de retour au laboratoire du village, j'ai confirmé que l'Edmundium brut fondu est beaucoup plus puissant que son homologue solide et impur. Bien sûr, je suis le seul à le voir. Ces fermés d'esprit qui osent s’appeler eux-mêmes des scientifiques refusent de s'en approcher. Ils prétendent qu'il va me rendre malade.

Foutaises ! L'Edmundium ne me fera jamais de mal. Je peux sentir sa chaleur. Je peux l'entendre m'appeler. Il ne parle pas de danger, mais de potentiel infini.

Ils sont tous si douloureusement myopes. Leur Edmundium impur peut convenir pour les armures, mais c'est une simple fraction de sa véritable puissance. Ils verront bientôt.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #20 (Aberration)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Les villageois sont devenus très gênants depuis que je suis revenu. Cela a interféré avec mon travail. Diana a continué de « garder un oeil » sur moi, affirmant qu'elle était « préoccupée, » mais je voyais à travers ses mensonges. Je vois à travers eux. Ils veulent tout simplement profiter de mon génie.

Heureusement, j'ai été capable de les distraire avec un projet secondaire, que j'appelle des Plantes Spécimen Z. J'ai étudié les effets de la charge sur différente flore, et je suis tombé sur une nouvelle espèce qui peut agir comme un sentinelle bioluminescente. Ils semblaient croire que c'était le centre de mes recherches, et j'ai donc volontiers fait passer mes échantillons dans leur mains incompétentes.

C'est une somme dérisoire à payer pour un grand besoin de paix et de calme. Maintenant, c'est juste moi et mon Edmundium, comme il se doit.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #21 (Aberration)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Je n'ai plus besoin de m'inquiéter de travailler avec une taille limitée d'échantillon, grâce à mon génie. La solution était juste en face de moi depuis tout ce temps, j'ai simplement besoin de transformer les réserves d'Edmundium solide du village dans son état liquide, puis le débarrasser de ses impuretés.

C'était plus facile à dire qu'à faire, bien sûr, mais je suis Sir Edmund Rockwell ! Aucun problème n'est trop complexe et aucune tâche n'est trop grande pour moi. Rien ne peut m'éloigner de mon but. Rien ne peut m'empêcher de m'élever.

C'est le vrai pouvoir de l'Edmundium. Je le vois maintenant. Il peut prendre quelque chose de vivant et le modifier. Non, l'élever. Oui, oui, mais je vais avoir besoin de tester. Des sujets, des sujets, j'aurai besoin de sujets...
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #22 (Aberration)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Génial ! Absolument génial ! Le test s'est déroulé encore mieux que je ne l'imaginais !

J'ai utilisé l'une des petites et brillantes créatures que les villageois gardent comme animaux de compagnie comme mon premier sujet. C'était une chose timide et fragile, jusqu'à ce que je lui injecte une dose complète d'Edmundium fondu pur dans les veines. Ensuite, comme je l'avais prédit, elle s'est mise à s'élever ! En quelques minutes, elle avait gagné en taille et en puissance, jusqu'à devenir une puissante et redoutable bête !

Hélas, cette fouineuse de Diana « l'a descendu » avant que je puisse l'étudier de plus près. Bah ! C'était sans pitié. Ce fut le moment où cette créature sans valeur aura été le plus proche de la divinité, et elle lui a retiré ! Elle est la meurtrière, pas moi ! Un jour, elle devra être punie pour ça.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #23 (Aberration)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Ils osent me faire la leçon ? À moi ? Imbéciles ! Ils prétendent être du futur, mais ils ont peur du progrès ! J'ai accompli un miracle de la science et leur réaction est de me gronder comme un enfant.

Maudits, qu'ils soient tous maudits ! Ils ne vont jamais me laisser un autre sujet à ce rythme. Comment puis-je continuer mes expériences sans sujet ? Ils peuvent laisser leur petite moralité les retenir, mais je ne la laisserai pas m'enchaîner. Pas quand je suis si près.

Je sais avec certitude maintenant que l'Edmundium peut libérer le potentiel d'une espèce, je n'ai qu'à perfectionner le processus. Même sans sujets, je dois trouver un moyen. Je le dois!
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #24 (Aberration)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Je n'ai peut-être pas la permission de recueillir plus de sujets de test, mais je ne suis pas sans ressource. Plutôt que d'utiliser des créatures vivantes, j'ai poussé mes expériences un peu plus loin, et ai commencée à tester les effets de la fusion de l'Edmundium avec le sang humain, mon sang.

Jusqu'à présent, les résultats sont prometteurs. Oui, c'est la bonne façon de le faire. L'injection de l'Edmundium dans cette créature était trop brutale. Si je fusionne d'abord l'Edmundium avec le sang du sujet et qu'ensuite j'injecte le mélange résultant...

Oui, c'est ça. Je l'ai ! L'Edmundium le sait aussi. Il fredonne son approbation alors que je travaille. Il sait que bientôt, nous ne ferons qu'un. Bientôt, je m'élèverai moi aussi.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #25 (Aberration)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Un tel pouvoir ! Une telle beauté ! Je peux le sentir en moi, de plus en plus fort chaque seconde. Je ne me suis jamais senti aussi vivant !

C'était un risque, bien sûr. Mon processus n'est pas encore au point, mais en coupant la circulation dans mon bras gauche, j'ai été en mesure de contenir ma métamorphose. Maintenant, je peux étudier les résultats avant je vivre mon ascension finale vers la divinité.

Je dois me dépêcher ! Dépêche-toi ! Je ne peux pas cacher mon bras à ces faibles créatures plus longtemps, je ne peux résister à son attrait. Il s'empare de toute ma discipline pour que je m'élève maintenant. Oui, pourquoi ne le fais-je pas ? Je devrais le faire ! Je le mérite, je...

Non, patience ! De la patience ! Tu as attendu si longtemps, il suffit d'attendre un peu plus longtemps.
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #26 (Aberration)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png J'ai rassemblé autant d'Edmundium que j'ai pu. Les villageois sont distraits par leurs célébrations ineptes, jusqu'à présent je me suis déplacé sans être détecté.

Imbéciles ! Qu'elle ait la cause d'une telle joie ? J'ai entendu parler de Miss Walker, mais quoiqu'elle ait accompli, il n'en est rien comparé à ce que j'ai fait. Rien ! Elle n'est rien ! Je suis le vrai scientifique ici, le vrai génie, et bientôt je vais le prouver !

Oui, bravo, Rockwell. Bravo ! Cet Edmundium sera plus que suffisant. Avec lui tu pourras prétendre à ce qui te revient ! Enfin, enfin !
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #27 (Aberration)[modifier le wikicode]

NoteRockwell.png Les derniers préparatifs ont été faits. Lorsque je poserai ce stylo et commencerai mon expérience finale, je vais enfin atteindre mon but ultime. Je baisserai enfin les yeux sur ces empotés d'hommes mortels du haut d'un trône d'Edmundium.

Moi, Sir Edmund Rockwell deviendrai un dieu !

Donc, en ce jour, que la terre et le ciel tremblent ! Que les rivières de ce métal béni chantent un chant de triomphe, qui fera écho à jamais à travers les profondeurs de ces cavernes ! Que les indignes se noient dans le désespoir, car un destin tragique s'approche d'eux, et qu'il les avale entièrement pour quiconque a osé se moquer de mon nom !

En ce jour, en ce jour glorieux, je m'élève !
~ Sir Edmund Rockwell

Journal de Rockwell #28 (Aberration)[modifier le wikicode]

NoteRockwellAlien.png Langage codé
~ Sir Edmund Rockwell
TraductionPrimitifs ! Sauvages ! Comment osez-vous ? Vous n'êtes rien ! Je suis un dieu ! Comment osez-vous ?
Je vous hais ! JE VOUS HAIS ! JE.. VOUS... HAIS !
Où m'avez-vous banni ? Quel est cet endroit ? Quel est ce sentiment ? Je suis seul sans être seul. Je suis ici sans être ici. Je me sens moi, je ressens ce métal sacré, mais je ressens... je ressens…
Tout.
Oui, tout. La terre et le ciel. Chaque pierre et chaque crevasse. Je ressens tout.
Quel est cet endroit ? Que suis-je ?

Journal de Rockwell #29 (Aberration)[modifier le wikicode]

NoteRockwellAlien.png Langage codé
~ Sir Edmund Rockwell
TraductionJe commence à comprendre. C'était difficile à appréhender, car mes yeux n'ont été ouvert que trop récemment. Je n'avais pas l'habitude de voir comme je vois maintenant, et je ne parlais pas non plus comme je parle maintenant.
Quand je parle, ce n'est pas à un homme. Ce sont des êtres inférieurs. Quand je parle, je parle à ce lieu. Je parle à l'Arche, et elle me parle en retour. Elle me dit des secrets, des choses que je n'aurais jamais pu comprendre tel que j'étais avant. Elle me murmure quelque chose de plus grand, un plan plus élevé que celui sur lequel je marche maintenant.
Nous pouvons l'atteindre, nous deux. L'Arche et moi. Ensemble.

Journal de Rockwell #30 (Aberration)[modifier le wikicode]

NoteRockwellAlien.png N/A
~ Sir Edmund Rockwell
TraductionCette note ne contient aucun texte, juste l'image du Rockwell mutant à coté de l'arche flottante.